Publier une offre d'emploi

Qu'est-ce qu'un
 Médecin?

Consultez tous les emplois disponibles pour le titre « Médecin » sur neuvoo.ca.
Autres appellations pour ce titre: Docteur, Docteur en médecine (M.D.), Médecin résident, Résident en médecine générale, Praticien généraliste, Médecin généraliste, Pathologiste général, Médecin omnipraticien, Omnipraticien, Médecin de famille, Médecin spécialiste, Médecin spécialisé, Pédiatre, Gériatre, Médecin d’entreprise, Médecin d’urgence, Urgentologue, Médecin en santé communautaire, Cardiologue, Dermatologue, Endocrinologue, Gastroentérologue, Gynécologue, Obstétricien, Laryngologue, Oncologiste, Oncologue, Ophtalmologiste, Pneumologue, Radiologue, Chirurgien, Chirurgien généraliste, Chirurgien esthétique, Chirurgien plasticien, Plasticien, Chirurgien neurologue, Neurochirurgien, Neurologue

Description

Les Médecins préviennent, diagnostiquent et traitent différentes maladies dans le but d’améliorer l’état de santé de leurs patients. Il existe deux catégories de Médecins : les Médecins généralistes (également appelés Médecins omnipraticiens ou Médecins de famille) et les Médecins spécialistes (ou Médecins spécialisés).


Comme leur titre le laisse sous-entendre, les Médecins généralistes ont une connaissance générale de la médecine et ne sont donc pas considérés comme des spécialistes à proprement dit. Ils sont formés pour diagnostiquer et traiter des troubles de santé plus génériques, redirigeant les patients vers des Médecins spécialistes lorsqu’il s’agit de troubles plus spécifiques. Ces deux types de Médecins peuvent tous deux travailler en pratique privée, ou bien dans des hôpitaux et cliniques médicales.


Les Médecins généralistes travaillant en pratique privée revoient les mêmes patients de rendez-vous en rendez-vous, ce qui implique qu’ils doivent tenir à jour les dossiers de ces derniers de manière rigoureuse et assidue. Pour les Médecins généralistes travaillant dans un contexte hospitalier ou clinique, la réalité est toute autre; ceux-ci n’ont pas nécessairement accès à l’historique médical de leurs patients, ce qui veut dire que leur diagnostic devra uniquement se baser sur les informations et observations recueillies par les Infirmiers lors de tests préalables.


Les Médecins spécialistes peuvent développer une expertise dans l’un des nombreux domaines de la médecine clinique, incluant entre autres la cardiologie, la pneumologie, la radiologie ou l’oncologie. Ils peuvent également se spécialiser en recherche médicale (ou médecine de laboratoire), une discipline consacrée à l’étude de la nature, des causes et du développement des maladies humaines. Les Médecins spécialistes prennent le relais lors de cas plus délicats nécessitant une attention médicale plus poussée.

Principales responsabilités

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des tâches récurrentes que les Médecins doivent accomplir.


  • Examiner l’historique médical des patients et les médicaments qui leur ont été prescrits, en plus de lister les différents symptômes observés :
  • Communiquer avec tout autre Médecin traitant ce patient pour obtenir de plus amples informations, lorsque requis.
  • Diagnostiquer des troubles de santé, soit des maladies, blessures ou autres anomalies :
  • Effectuer des examens de routine ou autres examens médicaux plus poussés;
  • Effectuer des tests ou rediriger le patient vers un spécialiste capable d’effectuer ces tests (électrocardiogrammes, ultrasons, radiographies);
  • Effectuer des prélèvements qui seront soumis à des tests et analyses en laboratoires;
  • Savoir utiliser et manœuvrer l’équipement médical nécessaire au bon déroulement de leurs fonctions.
  • Prescrire les traitements, médicaments et soins appropriés en fonction du diagnostic établi :
  • Référer le patient à un Médecin spécialiste, à un Chirurgien ou à un Nutritionniste pour un examen plus approfondi des symptômes ou pour recevoir un traitement spécialisé de ceux-ci;
  • Effectuer des interventions chirurgicales bénignes ou prendre part à celles-ci, redirigeant le patient vers un Chirurgien spécialisé lorsque nécessaire;
  • Administrer des soins d’urgence.
  • S’assurer que les patients suivent les traitements prescrits et qu’il y ait une amélioration dans leur état de santé :
  • Fournir des instructions, du support et des conseils aux patients et à leurs proches, les éduquant sur les maladies affectant leur état de santé, les soins prodigués et le traitement à suivre;
  • Surveiller l’état de santé des patients en tenant à jour leurs dossiers et en supervisant le travail des Infirmiers;
  • Apporter des changements au traitement prescrit si l’état du patient ne s’améliore pas.
  • Diriger le travail d’une équipe multidisciplinaire, supervisant la manière dont ceux-ci prodiguent les soins et évaluent l’état de santé des patients.
  • Dans certains cas, superviser la grossesse, l’accouchement et la période postnatale de patientes.
  • Toujours se conformer aux politiques de santé et sécurité en vigueur, prenant les précautions requises afin d’éviter tout risque d’infection ou de contamination.
  • Promouvoir les bienfaits du maintien d’une bonne santé et de la prévention des maladies à travers des programmes et autres initiatives, tels que des cours, ateliers ou conférences.
  • Dans certains cas, s’impliquer dans la préparation et l’élaboration du budget ou dans toute autre activité assurant le succès financier de l’établissement.

Tâches quotidiennes

  • Diagnostiquer et traiter des troubles de santé de tout ordre, qu’il s’agisse de blessures, de maladies, ou d’autres anomalies.
  • Effectuer des examens de routine ou autres examens médicaux plus poussés.
  • Prescrire les traitements, médicaments et soins appropriés en fonction du diagnostic établi.
  • Fournir des instructions, du support et des conseils aux patients et à leurs proches.
  • Tenir à jour les dossiers des patients, rapportant tout changement dans leur état de santé et modifiant le traitement si celui-ci ne présente pas les résultats escomptés.
  • Diriger le travail d’une équipe multidisciplinaire, supervisant la manière dont celle-ci prodigue les soins et évalue l’état de santé des patients.
Salaire
$85,767

Le salaire moyen pour les emplois Médecin au Canada est est $85,767 par année ou $44 par heure. Ceci est environ 2.6 fois plus que le salaire médian du pays. Les postes de niveau débutant commencent à $60,000 alors que les employés les plus expérimentés gagnent jusqu'à $120,000. Ces résultats sont basés sur 184 salaires extraits d'offres d'emploi.

$85,767
$120,000
$60,000
Déductions
Déductions
Salaire brut85,766.56 $
RPC- 2,479.95 $
AE- 930.60 $
Taxe Fédérale- 13,357.16 $
Taxe Provinciale- 6,560.30 $
Impôt total- 23,328.02 $
Salaire net*62,438.55 $
En Ontario, Canada, si vous gagnez 85,766.56 $ par année, vous serez taxé 23,328.02 $. Cela signifie que votre salaire net est de 62,438.55 $ par année, ou 5,203.21 $ par mois. Votre taux d'imposition moyen est de 27.20% et votre taux d'imposition marginal est de 35.39%. Ce taux marginal signifie que tout revenu immédiat additionnel sera imposé à ce taux.
* Les déductions sont basées sur les tables d'impôt de , Ontario, Canada.
Compétences et aptitudes requises
  • Excellentes aptitudes relationnelles et communicationnelles :
  • S’exprimer de façon claire et avec transparence, autant à l’oral qu’à l’écrit, dans le but d’établir une présence réconfortante auprès des patients et de leurs proches, répondant aux questions de ceux-ci afin d’apaiser leurs inquiétudes, lorsque requis;
  • Offrir un service à la clientèle impeccable afin de prodiguer des soins répondant aux plus hauts standards de qualité et de sécurité, en traitant chaque patient avec respect et dignité;
  • Savoir diriger efficacement une équipe multidisciplinaire;
  • Être capable d’interagir avec une multitude de personnes aux attributs variés tout en projetant une image positive de façon à établir et à maintenir des relations professionnelles agréables.
  • Incroyablement empathique, avec un sens inné d’altruisme et une compassion sans bornes :
  • Être à l’écoute des autres et de leurs besoins et faire en sorte qu’ils se sentent appréciés et valorisés.
  • Capable de travailler sous pression dans un contexte de travail difficile, exposé aux situations émotionnellement exigeantes :
  • Prioriser et planifier les tâches de façon à maximiser le temps alloué à chaque patient;
  • Savoir s’adapter facilement et rapidement aux différents paramètres et changements de priorités qu’occasionne un environnement de travail dynamique;
  • Faire preuve de calme et de professionnalisme même durant les situations les plus critiques.
  • Capacités décisionnelles, pensée analytique et compétences en résolution de problèmes :
  • Savoir repérer et résoudre les problèmes rapidement en mettant à profit sa pensée critique et son bon jugement;
  • Être capable d’analyser, d’évaluer et de diagnostiquer la condition médicale d’un patient de manière à lui procurer les traitements les plus appropriés.
  • Grande dextérité manuelle et excellente motricité globale et motricité fine :
  • Avoir un grand souci du détail et être habile de ses mains;
  • Posséder une coordination œil-main des plus exceptionnelles;
  • Être capable d’utiliser l’équipement médical et technique de manière précise et méticuleuse.
  • Bonne éthique de travail, digne de confiance et grands niveaux de professionnalisme, de dévouement et d’engagement.
  • Maîtrise du travail par ordinateur et bonne connaissance des systèmes informatisés, de manière à assurer la tenue efficace des dossiers médicaux électroniques (DME).

En plus de posséder les qualités énumérées ci-dessus, les Médecins doivent également avoir complété un doctorat en médecine (M.D.), une formation d’une durée de 4 ans obligatoirement précédée d’une année préparatoire ou d’un baccalauréat en biochimie, biologie, ou autres sciences de la santé. Pour être en mesure de pratiquer la médecine au Canada, les aspirants Médecins devront ensuite réussir l’Examen d’évaluation du Conseil médical du Canada (EECMC), suite auquel ils seront officiellement reconnus comme Docteurs en médecine.[1][2]


Puis, pour accéder à des programmes de formation clinique postdoctorale sous supervision, les étudiants devront compléter avec succès l’Examen d’aptitude du Conseil médical du Canada (EACMC), partie I et l’Examen de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE).[3][4] Cette formation de deuxième cycle, plus communément appelée « résidence », est d’une durée minimum de 2 ans, avec possibilité de prolongation. En fonction de la spécialisation choisie, le Médecin pourra être appelé à compléter une résidence d’une durée supérieure, jusqu’à 7 ans par exemple.[5][6] Le programme de résidence se termine généralement par un examen spécialisé attestant les compétences du Médecin dans la discipline étudiée.


La plupart des employeurs exigent des Médecins qu’ils aient cumulé entre 1 et 5 années d’expérience dans le domaine. Pour des postes plus spécialisés, les candidats devront plutôt détenir jusqu’à 10 ans d’expérience de travail, durant lesquelles ils auront appris à maîtriser des techniques médicales plus spécifiques.


Des certifications supplémentaires sont généralement requises et vont varier en fonction de l’emplacement et de la spécialisation du Médecin. Voici un aperçu des accréditations canadiennes les plus fréquemment exigées :


  • Accréditation du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, à titre d’Associé;
  • Accréditation du Collège canadien des médecins de famille;
  • Accréditation du Collège canadien des médecins de famille (Médecine d’urgence) ou celle de l’American Board of Emergency Medicine (ABEM);
  • Adhésion au Registre médical canadien en tant que Licencié du Conseil médical du Canada (LCMC);
  • Adhésion à l’ordre professionnel provincial ou territorial, tel que le Collège des médecins du Québec ou bien l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario;
  • Adhésion à l’Association canadienne de protection médicale (ACPM);
  • Soins avancés en réanimation cardiorespiratoire (SARC);
  • Formation en traumatologie, tel le Cours avancé de réanimation des polytraumatisés (Advanced Trauma Life Support, en anglais);
  • Soins avancés en réanimation pédiatrique (SARP);
  • Adhésion au Réseau canadien de chirurgie pédiatrique (Canadian Association of Pediatric Surgeons, en anglais).

Il est de la responsabilité du Médecin de suivre les cours et de passer les tests nécessaires au maintien de ces licences et de toute autre accréditation nécessaire au bon exercice de leur profession.


Naturellement, les Médecins doivent également démontrer une connaissance et une application approfondie des procédures et équipements médicaux et des différents médicaments et doivent comprendre et savoir utiliser toute terminologie médicale s’y rattachant. Ils doivent aussi se conformer aux pratiques et procédures médicales en vigueur, ainsi qu’aux principes, méthodes et réglementations encadrant leur pratique, incluant les normes de santé et sécurité.


Par ailleurs, le travail d’un Médecin est extrêmement exigeant sur le plan émotionnel, il est donc primordial que celui-ci soit capable de rester calme et concentré, et ce même dans les situations les plus difficiles.

leur pratique, incluant les normes de santé et sécurité.


Aussi, puisque les services d’urgences sont accessibles en tout temps, les Médecins doivent eux aussi être disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ce même les jours fériés. Ce qui explique pourquoi leur horaire peut être composé à la fois de quarts de nuits, de quarts de jours et pourquoi ils doivent, pour la plupart, être disponibles sur appel.

Offres d'emploi
Il y a présentement 1310 offres d'emploi disponibles pour le titre « Médecin » sur neuvoo.ca. La liste ci-dessous présente le nombre d'emplois disponibles dans les plus grandes villes du pays.
Sources