CoVID-19 Diplômé(e) en médecine internationale (Recrutement anticipé)
Croix Rouge
Ottawa, ON, CA
3d ago

Posté : 16 avril 2020

Région : Flexible au Canada

Description de poste Équipe de réponse aux urgences (ERU)

POSTE : Diplômé(e) en médecine internationale

DURÉE : Jusqu’à quatre semaines au maximum

SERVICE : Opérations internationales Urgences et rétablissement

LIEU DE TRAVAIL : Divers endroits au Canada

STATUT DE L’AFFECTATION : Non accompagné

CLASSIFICATION : Niveau 4

Vous voulez avoir un impact positif dans le monde? Joignez-vous au plus vaste réseau humanitaire du monde. La Croix-Rouge canadienne (CRC) est un organisme humanitaire sans but lucratif qui se consacre à venir en aide aux Canadiens et aux personnes les plus vulnérables dans le monde.

Une équipe de réponse aux urgences (ERU) est constituée d’employés hautement qualifiés et dûment formés, d’équipements et de produits pharmaceutiques formant un ensemble normalisé et prêt à être déployé rapidement sur le terrain en cas d’urgences nationales et à l’étranger.

Relevant du médecin en chef ou du gestionnaire ou de la gestionnaire désigné(e), la personne retenue collaborera avec d’autres partenaires du Mouvement, des délégué(e)s, des employé(e)s et bénévoles nationaux, les autorités sanitaires locales et les collectivités touchées.

Elle travaillera au sein d’une équipe, dans le cadre du mandat de la CRC.

Plus précisément, le titulaire du poste effectuera les tâches suivantes, en partie ou en totalité :

  • Renforcer l’ERU en mettant en œuvre, en gérant ou en appuyant les activités pertinentes de la CRC.
  • Aider les autres fournisseurs de soins de santé à accomplir des tâches liées à la santé publique et coordonner les efforts.
  • Ces fonctions pourraient comprendre la supervision, le mentorat et la formation.

  • Compte tenu de la nature de l’ERU et du contexte, l’intensité et les types d’activités pourraient varier selon la phase de l’intervention (installation de l’ERU, déroulement des opérations et transfert).
  • Remarque : Une vaste gamme d’expertise en médecine internationale sera envisagée au moment de retenir des candidatures pour le bassin de l’ERU, notamment des généralistes, des épidémiologistes, des spécialistes en vaccination / prévention et contrôle des infections / mobilisation communautaire / communication pour le changement social et comportemental (CCSC), etc.

    Tâches et responsabilités principales

    En raison du large éventail d’interventions en santé publique pouvant être requises selon la situation d’urgence, les tâches et les responsabilités d’un(e) diplômé(e) en médecine internationale peuvent varier d’un déploiement à l’autre.

    Les délégué(e)s diplômé(e)s en médecine internationale ne sont pas tenu(e)s d’être des spécialistes dans tous les domaines.

    Les déploiements seront coordonnés en jumelant les compétences individuelles des candidat(e)s et les besoins du programme.

    Voici les principales tâches que la personne retenue devra effectuer :

  • Aider les médecins et le personnel administratif à assurer une prestation de service efficace aux patients et aux personnes pris en charge dans les établissements gérés par la CRC.
  • Dans des circonstances exceptionnelles, fournir des services supplémentaires sous la direction et la supervision d’un médecin.
  • Éduquer et sensibiliser les patients et leurs familles sur des questions de santé, notamment les mesures d’hygiène personnelle recommandées dans le cadre d’un contexte précis.
  • Aider le personnel clinique à faire en sorte que les mesures de prévention et de contrôle des infections sont appliquées et observées pendant les activités et les procédures pertinentes.
  • Appuyer les campagnes de vaccination effectuées dans le cadre des interventions de la CRC en travaillant avec les unités, le personnel et les bénévoles locaux de la santé publique.
  • Fournir du soutien technique en ce qui a trait aux systèmes de surveillance et de collecte des données en travaillant avec les unités, le personnel et les bénévoles locaux de la santé publique.
  • Offrir un soutien psychosocial aux personnes touchées, y compris les patients atteints de la COVID-19, en personne ou à distance.
  • Aider à vulgariser la terminologie médicale et les communications entre les patients et le personnel médical pendant les consultations et les autres prestations de services.
  • Appuyer les services de télémédecine en répondant aux appels, en transmettant l’information et en fournissant des messages clés concernant les enjeux de santé publique dans un contexte précis;
  • fournir des références vers les services pertinents et offrir du soutien avancé, au besoin.

  • Appuyer les services de triage pour les soins en clinique externe, au besoin, en posant des questions sur les antécédents médicaux, en vérifiant les signes vitaux, en établissant un ordre de priorité des soins aux patients, en procédant au contrôle de la foule et en prenant d’autres mesures adéquates.
  • Appuyer les systèmes d’information sur la santé pour les soins en clinique externe et pendant les interventions appuyées par la CRC, notamment la collecte, la compilation et l’interprétation de données, au besoin.
  • Déterminer de quelle manière la surveillance médicale ou la surveillance des épidémies s’effectue dans des contextes spécifiques et s’assurer que l’ERU se conforme aux normes minimales nationales, et qu’elle respecte les exigences et les mécanismes d’établissement de rapports dictés par les autorités locales.
  • Diriger ou appuyer les évaluations initiales et continues des besoins en santé publique des communautés touchées et fournir des recommandations au programme en fonction des résultats de ces évaluations.
  • Concevoir, gérer ou exécuter les activités de suivi et d’évaluation liées à un contexte spécifique; s’assurer que les leçons apprises sont communiquées aux acteurs pertinents et / ou que les mesures qui s’imposent sont prises.
  • En collaboration étroite avec les partenaires pertinents, trouver des bénévoles locaux et des partenaires communautaires capables d’appuyer le travail de sensibilisation de l’ERU et de suivre les procédures de recrutement et de formation afin de travailler auprès de populations vulnérables.
  • Collaborer de manière régulière avec des organismes clés (services de santé locaux, représentants de gouvernements, homologues militaires et nationaux, etc.).
  • Contribuer aux rapports de situation de l’équipe, ainsi qu’aux autres rapports internes ou externes, au besoin.
  • Fonctions s’appliquant à l’ensemble du personnel

    Ces fonctions s’ajoutent aux tâches et responsabilités principales de chaque délégué(e) de l’ERU ainsi qu’à son mandat spécifique tel que décrit dans l’ordre de déploiement ou le mandat de l’ERU.

  • Travailler activement à la mise en œuvre de la mission de la Croix-Rouge canadienne : Sauver des vies, protéger les moyens de subsistance et améliorer le rétablissement à la suite de sinistres et de crises.
  • Créer des milieux de vie sains et sécuritaires. Promouvoir l’inclusion sociale et une culture de paix et de non-violence.

  • Se conformer aux Principes fondamentaux du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et les mettre en pratique au travail : Prévenir et atténuer la souffrance humaine.
  • Protéger la vie et la santé et assurer le respect de la personne. Ne faire aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique, et accorder la priorité aux détresses les plus urgentes.

    S’abstenir de prendre part aux hostilités et, en tout temps, aux controverses d’ordre politique, racial, religieux et idéologique.

    N’être motivé d’aucune façon par l’appât du gain. Partager le même statut que les autres Sociétés du Mouvement, ainsi que des responsabilités et fonctions égales pour s’entraider.

  • Respecter et mettre en application les procédures opérationnelles normalisées de l’ERU.
  • Contribuer à un climat de travail positif et à l’excellence du service afin de répondre aux besoins des bénéficiaires.
  • S’acquitter des autres fonctions et responsabilités liées au poste que peut lui confier son supérieur.
  • Relations latérales

    Représenter l’ERU auprès d’intervenants internes et externes à divers niveaux, au besoin, et maintenir des relations de travail efficaces avec les entités suivantes :

  • Les bénéficiaires des collectivités touchées et le personnel embauché.
  • Les homologues et les bénévoles de l’organisme.
  • Les partenaires du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, y compris les homologues nationaux, gouvernementaux, militaires, provinciaux et régionaux, etc.
  • Les autorités sanitaires locales, les agences et les ONG pertinentes réunies au moyen de consultations formelles ou informelles en matière de santé ou d’autres rencontres de coordination du même type visant à optimiser la prestation de soins de santé.
  • Exigences générales

  • Être en bonne santé physique et mentale.
  • Savoir faire preuve de discrétion, de professionnalisme et de maturité.
  • Pouvoir prendre des décisions dans des conditions incertaines.
  • Être en mesure de travailler avec des ressources limitées et faire preuve d’innovation pour résoudre les problèmes.
  • Pouvoir faire face à des situations extrêmement stressantes, changeantes et précaires.
  • Pouvoir partir en mission pour une durée de quatre à six semaines à très court préavis.
  • Études et formation

  • Être titulaire d’un diplôme en médecine reconnu obtenu dans un établissement accrédité.
  • Avoir réussi l’Examen d’aptitude du Conseil médical du Canada, partie I (EACMC), ainsi que l’examen clinique objectif structuré (ECOS) de la Collaboration nationale en matière d’évaluation (CNE) du Conseil médical du Canada.
  • Être titulaire d’un permis d’exercice de médecine valide dans n’importe quel pays.
  • Posséder un diplôme de troisième cycle en médecine d’urgence, médecine familiale, médecine générale, médecine gériatrique, médecine pédiatrique, santé publique, maladies infectieuses, épidémiologie et biostatistiques, santé mondiale constitue un atout.
  • Posséder des certificats ou avoir suivi des formations spéciales constitue un atout.
  • Expérience

  • Posséder de l’expérience en gestion et soutien de personnel.
  • Avoir vécu ou travaillé dans un contexte culturel différent de son propre milieu.
  • Posséder de préférence une expérience en matière d’épidémies et d’urgences.
  • Posséder une expérience de travail au sein de milieux à faibles ressources constitue un atout.

    Connaissances et compétences

  • Être autant à l’aise avec les patients adultes que les patients pédiatriques.
  • Détenir de solides aptitudes pour la communication verbale et écrite.
  • Pouvoir concevoir et mettre en œuvre des interventions en santé publique pertinentes dans différents milieux.
  • Posséder des compétences en animation de séances de formation, en encadrement et en perfectionnement d’employés et de bénévoles.
  • Posséder de solides compétences en informatique (Windows, Microsoft Office, feuilles de calcul, traitement de texte, courriels).
  • Être titulaire d’un permis de conduire international valide et savoir utiliser une transmission manuelle.
  • Maîtriser l’anglais.
  • Pouvoir communiquer en français ou en espagnol constitue un atout.
  • Compétences de base

  • Pouvoir établir des relations de coopération avec les Sociétés nationales partenaires, créer des relations de confiance avec les intervenants concernés, gérer le rendement, favoriser l’esprit d’équipe et la communication, faire preuve de professionnalisme, renforcer l’autonomie, respecter la diversité, faire preuve de jugement et prendre des décisions judicieuses.
  • Conditions de travail

    Il s’agit d’un poste de terrain basé au Canada. Travailler dans un environnement où se déroulent les opérations est très exigeant, tant sur le plan physique que psychologique.

    La personne retenue pourrait devoir travailler dans des conditions de travail difficiles, qui comprennent :

  • Des problèmes d’accès et de transport en raison de la nature changeante des situations d’urgence et de la pandémie, ainsi que de la proximité des zones et du personnel touchés par la COVID-19.
  • Des conditions de vie potentiellement rudimentaires.
  • De longues heures de travail dans un contexte exigeant où les ressources sont limitées.
  • Un environnement à haut risque, instable et en constante évolution où règnent des conditions exigeantes et souvent ambiguës.
  • Des problèmes d’accès et de transport en raison de la nature changeante des situations d’urgence.

  • La satisfaction aux exigences physiques d’une mission accompagnant une ERU, c’est-à-dire être notamment en mesure d’installer, d’approvisionner ou de démonter un hôpital mobile, de soulever des charges pouvant aller jusqu’à 25 kg et de rester debout ou voyager pendant de longues périodes.
  • La CRC s’efforce d’offrir un environnement de travail sécuritaire et offre un logement confortable aux membres de l’ERU.
  • Toutefois, comme dans tous les contextes, ceux-ci doivent se tenir à l’affût des dangers et assurer leur propre sécurité ainsi que celle des employés qu’ils supervisent.

  • Dans certains endroits éloignés, l’accès à un mécanisme de référence pourrait être limité.
  • Tous les délégués de la CRC doivent obtenir l’autorisation de l’équipe de Santé et voyage et se soumettre à tous les examens médicaux requis.
  • Pour participer à une mission au Canada, vous devez vous soumettre à des vérifications du casier judiciaire, de références professionnelles et des antécédents en vue d’un emploi auprès de personnes vulnérables.

    Comment Postuler

    Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur curriculum vitae ou par l’intermédiaire du site Web de la Croix-Rouge canadienne

    Report this job
    checkmark

    Thank you for reporting this job!

    Your feedback will help us improve the quality of our services.

    Apply
    My Email
    By clicking on "Continue", I give neuvoo consent to process my data and to send me email alerts, as detailed in neuvoo's Privacy Policy . I may withdraw my consent or unsubscribe at any time.
    Continue
    Application form